Londres s’apprête à lancer un programme pour réaliser une nouvelle génération de navires d’assaut.

Le secrétaire britannique à la Défense, Gavin Alexander Williamson, a annoncé le lancement d’une étude pour la conception et le développement d’une nouvelle génération de navires d’assaut, destinés à soutenir les opérations à l’étranger.
Ces futurs bâtiments, appelés Littoral Strike Ships, devront être des plates-formes multimissions capables d’opérer indépendamment ou au sein d’une force aéronavale. Optimisés pour les opérations en zones côtières, les Littoral Strike Ships pourront être utilisés comme bases flottantes, être engagés dans des opérations amphibies ou servir la projection de forces d’opérations spéciales.
Le design préliminaire dévoilé par la Royal Navy n’est pas sans rappeler les nouvelles bases mobiles américaines, dites Expeditionary Sea Bases, en y mêlant les lignes de rouliers civils. Appelés à répondre plus particulièrement aux besoins des Royal Marines, ces nouveaux navires devront pouvoir embarquer une force d’assaut amphibie très articulée, composée d’un nombre significatif de personnels combattants et de soutien, de véhicules tactiques, d’embarcations rapides, d’engins de débarquement, mais aussi de drones et d’hélicoptères.
Par ailleurs, les Littoral Strike Ships devront disposer d’infrastructures de commandement, d’installations hospitalières et d’importantes capacités logistiques. Complétant les transports de chalands de débarquement de la Royal Navy, deux Littoral Strike Ships devraient être construits ; l’un sera basé probablement en Europe, et le second entre le Moyen‑Orient et l’Asie.

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

UK MoD

Lire aussi