Tse Chi Lop alias Sam Gor (« Frère numéro trois »), un Canadien d’origine chinoise âgé de 55 ans, est soupçonné d’être à la tête d’une importante organisation criminelle transnationale (OCT) asiatique qui entretiendrait des liens privilégiés avec de nombreux gangs, dont au moins cinq triades : la 14K, la Wo Shing Wo, la Sun Yee On, le Grand Cercle et le Bambou uni. Ce consortium porterait le nom de « la Compagnie ». Il se livrerait principalement au trafic de méthamphétamine, d’héroïne et de kétamine.
Les produits de base seraient principalement cultivés en Birmanie avant d’être exportés vers d’autres pays, dont le Japon et la Nouvelle-Zélande (dans ce dernier pays, « la Compagnie » entretiendrait des relations fructueuses avec des gangs de motards qui se chargeraient de la distribution).
Tse avait déjà été arrêté pour trafic de drogue à Hong Kong,
puis extradé aux États-Unis où il avait été condamné en 1998 par un tribunal de New York à neuf ans d’incarcération, peine qu’il a principalement effectuée au pénitencier d’Elkton, dans l’Ohio, d’où il est sorti en 2006. Protégé en permanence par des champions de boxe thaï, Tse se déplace presque exclusivement en Asie en jets privés. Bien que restant discret pour ne pas attirer l’attention des autorités, il est tout de même réputé pour être un flambeur fréquentant régulièrement les casinos de Macao et les champs de courses hippiques. Son OCT détiendrait de 40 à 70 % du trafic de drogues en Extrême-Orient, ce qui lui rapporterait, selon l’UNODOC, entre 8 et 17 milliards de dollars par an.

Publié le

Texte

Jean-Pierre HUSSON, Alain RODIER

Photos

APH

Lire aussi