Une patrouille motorisée de l’Armée nationale tchadienne (ANT) a débusqué un poste de commandement djihadiste de Boko Haram dans la localité nigériane de Fodio, sur les rives ouest du lac Tchad. L’accrochage a été violent puisque le bilan officiel des combats fait état d’une trentaine de morts, soit 12 militaires tchadiens et 23 djihadistes.

Rappelons que dans le cadre de la force mixte chargée de la lutte contre Boko Haram, les États se sont donné la possibilité de poursuivre l’ennemi sur le territoire du voisin en cas d’agression ou de menace.

Depuis plusieurs semaines, le Tchad semble épargné par les attaques de Boko Haram, contrairement au Niger et au Nigeria, où les victimes sont nombreuses. Une des dernières actions majeures de Boko Haram en territoire tchadien remonte à avril dernier, avec l’attaque d’un poste avancé de l’ANT situé à Bohama, près de Kaïga Kindjiria (7 tués et 15 blessés).

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

DR

Lire aussi