Les ventes d’armes dans le monde sont toujours dominées par les Etats-Unis et la Russie.

Selon le dernier rapport du SIPRI, l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, le classement annuel en matière de vente d’armements révèle que les entreprises américaines, en 2017, figurent à la première place avec 57 % des ventes, suivies des entreprises russes avec 9,5 %, britanniques avec 9 % et françaises avec 5,3 % ; les entreprises chinoises n’étant pas classées car leurs données sont méconnues ou invérifiables.

Au total, les ventes d’armements et de services à caractère militaire se sont élevées à 398,2 milliards de dollars en 2017, soit de 2,5 % de plus qu’en 2016 et représentant une augmentation de 44 % depuis 2002. Avec 42 sociétés en 2017, les entreprises américaines ont continué de dominer le « top 100 » en 2017 avec un volume de 226,6 milliards de dollars, notamment grâce aux commandes du Pentagone. Lockheed Martin demeure le premier producteur d’armes au monde, avec des ventes qui s’élèvent à 44,9 milliards de dollars. De leur côté, les entreprises russes totalisent 37,7 milliards de dollars de vente d’armements, soit 8,5 % de plus qu’en 2016, ce qui leur permet de monter à la deuxième place, occupée par le Royaume-Uni depuis 2002. Almaz-Antey, qui était déjà la plus grande entreprise de production d’armes de Russie, a augmenté ses ventes de 17 % en 2017, pour atteindre 8,6 milliards de dollars. En Europe, le Royaume-Uni conserve la première place avec un total de ventes d’armes s’élevant à 35,7 milliards de dollars, soit 2,3 % de plus qu’en 2016. C’est BAE Systems qui figure en tête de liste des entreprises britanniques avec 22,9 milliards de dollars de ventes. En France, Thales est la première société à apparaître dans le classement du SIPRI avec 9 milliards de dollars, sur les 17,8 milliards de ventes au total réalisés par les entreprises françaises. Loin derrière Thales figurent, en ordre décroissant, Naval Group, Safran, CEA, Dassault Aviation et Nexter (dont les résultats sont dissociés de ceux de son partenaire Krauss-Maffei Wegmann au sein de KNDS). On note aussi, dans le classement du SIPRI, que les ventes d’armes des entreprises turques ont augmenté de 24 % en 2017 et que celles des quatre principales entreprises indiennes représentent 7,5 milliards de dollars.

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

Lockheed Martin

Lire aussi