Tsahal aurait empêché, en 2018, la contrebande de 15 000 à 20 000 roquettes dans la bande de Gaza, selon le chef d’état-major israélien sortant, le lieutenant-général Gadi Eisenkot. En 2018, les violences entre Israël et les groupes armés palestiniens dans la bande de Gaza ont atteint leur plus haut niveau depuis la fin de l’opération Bordure protectrice en 2014, avec le tir de plus d’un millier de roquettes sur des cibles israéliennes.

De son côté, Tsahal affirme avoir frappé 865 fois, au total, des cibles appartenant au Hamas et au Jihad islamique à Gaza au cours de l’année dernière.

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

AP Photo/Ashraf Amra, File

Lire aussi