Le budget alloué à la Défense néerlandaise s'élèverait à 11 milliards d'euros en 2020.

Le gouvernement néerlandais et la ministre de la Défense Ank Bijleveld-Schouten ont présenté le budget dont bénéficieront les Nederlandse Krijgsmachten (les forces armées néerlandaises) en 2020. La remontée en puissance est accentuée avec 3 milliards d’euros à dépenser pour l’année prochaine. Les investissements représentent 25 % du budget, juste derrière les frais de personnel (39 %) et dépassent le quota des 20 % demandé par l’OTAN. En 2020, les Pays-Bas prévoient d’acquérir neuf F-35 supplémentaires, qui viendront s’ajouter aux 37 déjà commandés pour la Luchtmacht (l’armée de l’air). Cette acquisition, qui fait partie du budget supplémentaire dégagé en avril dernier, servira de base à la création d’un troisième escadron de F-35. Toutefois, comme l’indique le document budgétaire, la transition du F-16 au F-35 continue de réduire les capacités de déploiement de la Luchtmacht.
En 2020, seuls quatre Fighting Falcon pourront être déployés à court ou à long terme ; raison pour laquelle, du reste, les Pays-Bas avaient mis fin au déploiement de F-16 en Irak en décembre 2018. La capacité d’hélicoptères est également impactée par la modernisation en cours. La mise à niveau du premier Apache ne se fera pas avant fin 2020 et la totalité de la flotte devrait être à nouveau opérationnelle en 2025. En attendant, 377 millions d’euros seront destinés, en 2020, au programme de modernisation des Chinook. Celui des NH90 devrait être lancé courant 2020. L’année prochaine, commencera aussi le programme de remplacement des deux KDC-10. Le premier tanker multirôle A330 MRTT arrivera à la base d’Eindhoven à la mi-2020. D’ici là, le premier KDC-10 sera retiré du service, et le deuxième le sera en 2021. Durant cette phase de transition, la capacité disponible pour le transport aérien et le ravitaillement en vol sera réduite.
En revanche, celle de drones MALE prendra son essor avec l’arrivée, en 2020, des deux MQ-9 Reaper (capacité opérationnelle initiale prévue début 2021). La Koninklijke Marine va aussi bénéficier d’investissements pour compléter la modernisation de ses quatre frégates de défense aérienne de type LC, classe De Zeven Provinciën (avec l’adoption du nouveau radar SMART-L, notamment). À noter que la durée de vie de ces frégates ayant été prolongée, leur remplacement a été repoussé à 2026. Le dossier de remplacement des frégates polyvalentes de type M, classe Karel Doorman, sera étudié en 2020.
Enfin, pour ce qui est de la Landmacht (l’armée de terre), les investissements seront réduits par rapport à ceux de la Luchtmacht, mais bien plus diversifiés. En 2020, elle recevra ses premiers quads (plus de 200 ont été commandés) et les premiers des quelque 500 véhicules tactiques légers destinés à la 11 Luchtmobiele Brigade.
Outre la reconstitution de ses stocks de munitions, la Landmacht doit recevoir des kits de guidage de précision pour les obus M982 Excalibur de 155 mm et démarrer le programme de remplacement de ces systèmes antichars moyenne et courte portée ; programme qui a été anticipé puisqu’il devait être lancé en 2021. Même chose pour le programme d’acquisition de systèmes sol-air très courte portée, anticipé d’un an. Démarrage aussi, en 2020, du programme de mise à niveau des VCI chenillés CV90 en incluant le nouveau package CE, alors que celui concernant l’élargissement de la capacité NRBC devrait s’achever d’ici début 2021. Le gouvernement néerlandais prévoit aussi l’acquisition, l’année prochaine, d’une dizaine de nouveaux véhicules de reconnaissance NRBC et d’équipements de vision nocturne pour ses Boxer.

Publié le

Texte

Jean-Marc TANGUY et Alain RODIER

Photos

Defensie

Lire aussi