Hugo Carvajal, qui dirigea les services de renseignement de Hugo Chavez, puis l’office national contre le crime organisé et le financement du terrorisme, a été arrêté en Espagne à la demande des États-Unis, qui l’accusent de collaborer avec le trafiquant de drogue connu au Venezuela sous le surnom d’« El Pollo » (le Poulet). Ce dernier figurait sur la « liste Clinton » des personnes les plus recherchées pour trafic de drogue. En 2014, il avait été envoyé en tant que consul à Aruba, dans les Caraïbes néerlandaises, où il avait été arrêté à la demande des États-Unis. Sauvé d’une extradition il y a cinq ans grâce à la pression du régime vénézuélien, il était présenté alors comme l’un des hommes clés du régime Chavez et de son successeur Nicolás Maduro. En février dernier, il s’était pourtant détourné de ses anciens alliés en appelant les militaires vénézuéliens à se ranger du côté de Juan Guiado, autoproclamé président par intérim.

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Lire aussi