L’organisation État Islamique a déclenché, début avril, l’opération revanche pour le cham ou venger le califat.

Daech a déclenché le 9 avril l’opération Revanche pour le Cham qui se traduit par de nombreuses opérations ponctuelles, souvent très meurtrières, lancées par son noyau syro-irakien ou par des provinces extérieures. La première attaque a lieu quand le village de Fuqaha, en Libye, a été pris par la wilaya Al-Barqah. Daech ayant profité de l’offensive lancée sur Tripoli par le maréchal Haftar pour l’attaquer sur ses arrières. Ensuite, à Sheikh Zuweid au Sinaï, un kamikaze s’est fait exploser, tuant ou blessant une dizaine de policiers et de civils. Parallèlement, des actions « coup de poing » sont lancées au sud d’El-Arich, à Rafah et dans la région de Ras Sudr, au sud de Suez, sur la mer Rouge (une première dans cette région). En Syrie, la partie de la province de Deir ez-Zor contrôlée par les Forces démocratiques syriennes (FDS) est harcelée en permanence. La région de Raqqa n’est pas épargnée par les coups de main qui font des dizaines de victimes. En zone tenue par les forces gouvernementales, une cinquantaine de soldats syriens ont été tués lors de multiples actions menées dans la profondeur du territoire.

En Irak, dans la province d’Al-Anbar, l’État islamique a utilisé de nombreux IED, particulièrement à la frontière syrienne, causant de nombreuses pertes au sein des militaires et des miliciens chiites. Kirkouk n’a pas été oubliée : elle aussi a été ciblée par des actions terroristes. La wilaya d’Afrique de l’Ouest prend également part à l’opération, des roquettes ayant été tirées contre l’aéroport et la base militaire de Diffa au Niger, à la frontière du Nigeria. La même wilaya revendique l’assassinat, le 11 avril, dans la région de Ménaka (Nord-Mali) d’un chef touareg membre du Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA), groupe progouvernemental. À noter que si l’on a beaucoup parlé de l’État islamique dans le Grand Sahara (EIGS), les revendications proviennent de la wilaya de l’Afrique de l’Ouest (originaire du Nigeria). En Somalie, la branche locale de l’État islamique a assassiné un policier à Bosasso, dans le Puntland. Et, surtout, il y a eu les attentats du Sri Lanka du 21 avril, qui ont fait plus de 360 morts, majoritairement des chrétiens et des touristes.

Publié le

Texte

Alain Rodier

Photos

DR

Lire aussi