La situation est chaotique à Aden, où les séparatistes sudistes tiennent le haut du pavé.

Les séparatistes sudistes regroupés au sein du Conseil de Transition du Sud (CST) ont attaqué les forces gouvernementales du président Mansour Hadi, à Aden à la mi-août, les accusant d’être liées aux Frères musulmans. Dans un premier temps, les Émirats arabes unis (EAU) ont soutenu les rebelles sudistes. Toutefois, cédant à la pression de son grand allié saoudien, Abou Dhabi est momentanément rentré dans le rang et les combattants sudistes ont été contraints...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Alain Rodier

Photos

ADP

Lire aussi