Le Conseil de sécurité de l’ONU a rejeté une proposition portée par le Kenya qui visait à placer les Shebabs sous le même régime de sanctions que l’État islamique et Al-Qaïda. Cette décision peut paraître surprenante, car la résolution 1267 vise en effet à lutter contre le terrorisme et semble donc adaptée au cas des Shebabs en Somalie.

Mais le Conseil de sécurité a finalement suivi les recommandations de nombreux diplomates de la région et représentants d’ONG qui s’inquiétaient des conséquences de cette mesure. Car, selon les ONG, cette résolution aurait annulé l’exemption humanitaire dont bénéficie la Somalie, laquelle permet aux organisations caritatives de travailler dans des zones contrôlées par les Shebabs, sans risquer d’être accusées de soutenir et/ou de financer indirectement le groupe islamiste.

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

DR

Lire aussi