Selon Human Rights Watch (HRW), des membres des forces de sécurité burkinabés auraient exécuté 31 habitants de la ville de Djibo, dans la province de Soum, qu’ils venaient d’interpeller lors d’une opération antiterroriste. Les victimes appartenaient toutes à la communauté peule, chez laquelle les groupes djihadistes recrutent régulièrement. D’après des témoignages recueillis sur place, rapporte HRW, la plupart des membres des forces de sécurité portaient une tenue...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Pierre HUSSON

Photos

DR

Lire aussi