La Task Force Sabre a libéré quatre otages au Burkina Faso, en mai dernier. Un nouveau succès opérationnel, qui se paie avec la mort au feu de deux commandos marine. Retour sur une opération qui comporte encore (forcément) de très nombreuses zones d’ombre.

Cette prise d’otages ne commence pas au Bénin avec deux touristes français début mai, mais par l’enlèvement, dans une zone encore non connue, le 12 avril, d’une sexagénaire américaine et d’une Sud-Coréenne. Les deux femmes ont voyagé ensemble en Afrique de l’Ouest plusieurs jours avant leur enlèvement. Leurs pays d’origine proscrivent pourtant ce genre d’itinéraires dans cette zone.

L’équipe du Commando Hubert est déjà déployée...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Marc Tanguy

Photos

MN

Lire aussi