Au cours de l’année 2019, les forces de police et de sécurité brésiliennes auraient tué à Rio de Janeiro 1 810 personnes, soit une moyenne de cinq par jour. Une augmentation de 18 % par rapport à l’année précédente pour ce haut lieu du tourisme international. Les chiffres publiés par l’Institut de sécurité publique (ISP) du gouvernement de Rio montrent, par ailleurs, que les homicides volontaires, hors actions policières, ont chuté de 19 %, avec 3 995 cas, contre 4 950...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

DR

Lire aussi