Moscou a remis à Kiev les trois navires militaires ukrainiens saisis il y a plus d’un an au large de la Crimée.

La remise des trois navires de la marine ukrainienne (les vedettes Nikopol et Berdiansk et le remorqueur Iani Kapu), saisis par les gardes-côtes russes en novembre 2018 sous le prétexte d’avoir pénétré illégalement dans les eaux territoriales russes en mer Noire, près du détroit de Kertch, est un autre signe de la relative détente des relations entre les deux pays depuis l’élection à la présidence ukrainienne de l’ex-comédien Volodymyr Zelensky, favorable à une relance du dialogue avec Moscou pour le règlement du conflit dans l’Est ukrainien. En septembre dernier, un échange massif de prisonniers a permis notamment le retour en Ukraine des équipages de ces trois navires, après
10 mois de détention en Russie. 

Par ailleurs, les premiers retraits de troupes ukrainiennes et de combattants séparatistes prorusses ont pu avoir lieu dans trois secteurs, entre les villages de Petrivské et Bogdanivka, de la ligne de front dans l’est du pays, où le conflit a fait plus de 13 000 morts depuis son déclenchement en 2014, après l’annexion par Moscou de la péninsule de Crimée. Mais ce recul des troupes, ordonné par le président Zelensky et qui s’est déroulé sous le regard des observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) supervisant l’opération, est impopulaire au sein d’une partie de la population ukrainienne, en particulier chez les nationalistes et des vétérans du conflit, qui ont manifesté en nombre et à plusieurs reprises pour dénoncer une « capitulation » vis-à-vis de la Russie. Pour Moscou, la résolution du conflit dans l’Est ukrainien passe par l’adoption d’un statut d’autonomie pour les territoires séparatistes de Lougansk et Donetsk, puis par la tenue d’élections locales dans ces régions largement russophones et frontalières de la Russie. Pour Kiev, le préalable à un scrutin est le contrôle de ses frontières,
le désarmement des séparatistes et le départ des troupes russes les soutenant. 

Publié le

Lire aussi