Il n’y a pas que l’armée belge qui a des problèmes avec ses engins blindés. La Koninklijke Landmacht (KL), l’armée de terre royale néerlandaise, a dû immobiliser une nouvelle fois ses Boxer à cause de nouveaux problèmes électriques sur les trappes supérieures. 

En attendant qu’une solution soit apportée, ces engins pourront toutefois être utilisés en opérations en cas extrême, après analyse minutieuse des risques par les commandants d’unités. Les Boxer sont surtout employés actuellement par la KL dans le cadre de l’opération Enhanced Forward Presence en Lituanie. En août dernier, la flotte de blindés Boxer avait été mise temporairement hors service après que des problèmes avec
le mécanisme de verrouillage des trappes eurent été découverts sur certains véhicules. 

Les Pays-Bas, qui ont conçu le Boxer en coopération avec l’Allemagne, disposent de 200 de ces blindés dans cinq versions différentes. Les premiers véhicules ont été livrés à la KL en 2013.

Publié le

Texte

Jean-Marc TANGUY et Alain RODIER

Photos

Défense

Lire aussi