Cinq officiers généraux de l’armée turque ont donné leur démission pour manifester leur opposition aux décisions entérinées par le Conseil militaire supérieur, présidé par le président Erdoğan, concernant la mise à la retraite anticipée ou l’éloignement de plusieurs officiers supérieurs des forces armées. Selon des sources locales, les démissionnaires en question, en l’occurrence un général de division et quatre généraux de brigade, auraient critiqué ouvertement la « poursuite de l’épuration » entreprise au sein des forces armées après la tentative de coup d’État de juillet 2016. Ces démissionnaires, dont le général commandant la division de l’armée de terre déployée au nord-ouest de la Syrie, dans le secteur d’Idlib, font partie des 127 généraux et amiraux réorientés vers de nouvelles fonctions au sein des forces armées turques ou contraints à prendre leur retraite

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

DR

Lire aussi