Al-Baghdadi, qui était relativement silencieux ces derniers temps, est de plus en plus prolixe, sans doute pour tenter de continuer à exister.

Le 17 septembre, Daech a publié, via son « agence » Al-Furqan, un message de 30 minutes d’Abou Bakr al-Baghdadi. S’appuyant sur des textes religieux, le dirigeant de l’État islamique affirme que la seule façon de porter la bannière de la foi est de combattre les « athéistes croisés » et les polythéistes. Les croyants doivent poursuivre le djihad « qu’ils gagnent ou qu’ils perdent » car, de toute façon, leur place est « à côté d’Allah ». Il souligne que le califat existe depuis une demi-décade et qu’il garde l’initiative des combats malgré les revers rencontrés. Il cite des « raids coordonnés » à travers toutes les wilayas de l’État islamique, en mettant en exergue celles du Khorasan (zone AfPak et pays avoisinants), d’Afrique du Nord (de Tunisie et de Libye), de l’Est asiatique (Philippines), de Somalie et du Yémen. Il cite quatre opérations majeures qui auraient conduit à mener 304 attaques dans des pays différents, sans préciser ni où ni quand.

Ces offensives n’en seraient qu’à leur début. Selon lui, cela démontre que le califat gagne du terrain.
Il désigne comme ennemi la « maison des Saoud » qui dirige les pays du Golfe, selon des règles « impies ». Il accuse aussi Al-Qaïda de se montrer trop tolérante. Toutefois, il appelle ses fidèles à faire preuve de mansuétude vis-à-vis des sunnites car une « grande ignorance parcourt la communauté des croyants ». En conséquence, ils doivent accepter les repentis qui se présentent.

Enfin, il appelle à sauver « les frères et les sœurs » emprisonnés par les « croisés, les Safavides [chiites] et les tyrans apostats »

Publié le

Texte

Alain Rodier

Photos

DR

Lire aussi