La défense norvégienne va mettre en service une nouvelle mitrailleuse pour étoffer les capacités d’appui-feu de ses unités d’infanterie.

Selon une annonce publiée par l’Agence norvégienne des matériels de défense (FMA), équivalent local de la DGA, l’armée de terre norvégienne projette d’acquérir une mitrailleuse en calibre 7,62 x 51 mm standard OTAN, laquelle viendra s’ajouter aux FN Minimi en 5,56 x 45 mm et Browning M2A2N en 12,7 x 99 mm actuellement en service.

« Ce que nous recherchons aujourd’hui, c’est une mitrailleuse de 7,62 mm pour les fantassins, suffisamment légère pour être utilisée pour des patrouilles à pied prolongées et offrant une résistance élevée aux environnements de combat », a précisé le lieutenant-colonel Rune Nesland-Steinor, responsable de ce projet au sein de la FMA. Cette décision est un retour au passé puisque, jusqu’au début des années 2010, l’armée norvégienne disposait de Rheinmetall MG3. Ces dernières ont été remplacées par les Minimi, mais elles sont restées en service au sein de la Heimevernet, la garde nationale norvégienne. Le ministère de la Défense a déjà prévu un accord-cadre, d’une durée de sept ans, avec une fourchette budgétaire de 10 à 70 millions d’euros. La FMA envisage la livraison d’un lot initial de 1 000 mitrailleuses, avec une option pour 3 000 autres, afin de rééquiper également la Heimevernet, précisant que l’acquisition de ces 3 000 mitrailleuses supplémentaires sera soumise à l’obtention de crédits budgétaires additionnels et à leur approbation. Les industriels intéressés ont été invités à se manifester avant le 30 septembre, en vue d’une remise des offres prévue pour janvier 2020. Les phases d’évaluation et de négociation interviendront durant le premier semestre 2020 et, si tout se déroule selon le calendrier, une décision est attendue pour fin décembre 2020.
Les deux principaux intéressés sont FN Herstal avec sa Minimi Mk3 et US Ordnance avec la M60E6, modèle sélectionné en Europe uniquement par le Danemark, alors que Belgique, France, Portugal et Slovaquie, notamment, ont opté pour la Minimi Mk3. Avec ce programme, l’armée norvégienne poursuit un processus de modernisation de l’armement léger d’infanterie, démarré en 2010 avec l’adoption de la FN Minimi en calibre 5,56 mm, suivie d’une commande, en 2018, pour 11 000 fusils d’assaut HK416 supplémentaires puis, en février dernier, d’une autre pour 1 300 mitrailleuses lourdes M2A2N

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

Forsvaret

Lire aussi