L’US ARMY envisage d’acquérir 500 chars légers d’ici 2025, dans le cadre de son sous-programme MPF.

Depuis le retrait du service de ses M551 Sheridan en 1996, l’US Army ne dispose plus de chars légers, même si les M1128 Mobile Gun System, avec leur canon M68A2E4/L7 de 105 mm, ont repris le flambeau. Aussi, afin de faire face au nouveau contexte géopolitique international, l’US Army a lancé le projet MPF (Mobile Protected Firepower) dans le cadre du plus ample programme NGCV-CFT (Next Generation Combat Vehicle Cross-Functional Team).

En décembre 2018, BAE Systems et General Dynamics Land Systems (GDLS) ont obtenu, chacun, un contrat d’une valeur de 376 millions de dollars pour produire 12 prototypes de ce futur char léger. Selon le cahier des charges, le MPF sera un engin chenillé de 30 tonnes, soit deux fois moins lourd que les M1 Abrams, muni d’un canon de 105 ou de 120 mm. Au moins deux de ces futurs MPF devront pouvoir être embarqués à bord d’un avion de transport C-17 Globemaster III. L’objectif de l’US Army est de pouvoir disposer d’un nouveau char léger, déployable et optimisé, conçu spécifiquement pour soutenir l’infanterie légère. L’offre de BAE Systems, en partenariat avec Rheinmetall, repose sur une évolution du char M8, qui avait été développé dans les années 1990 par United Defense, racheté en 2005 par le groupe britannique, en vue d’en faire un successeur du M551 Sheridan.
Ce M8 amélioré sera doté notamment d’un système de chargement automatique permettant au canon M35 de 105 mm de tirer à une cadence de 12 coups/minute.

De son côté, GDLS propose une solution basée sur le Griffin III, un char léger doté d’une tourelle modulaire pouvant accueillir plusieurs configurations de systèmes d’armes, une protection évolutive et un système de protection active intégré.

À compter de mars 2020, afin de déterminer le modèle qui sera retenu, les prototypes proposés par BAE Systems et GDLS feront l’objet d’une campagne d’évaluation conduite sur le terrain par une unité de la 82nd Airborne. Le nom du vainqueur est attendu pour 2022

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

BAE Systems

Lire aussi