Les autorités de Varsovie ont donné leur feu vert au plan décennal de modernisation des forces armées.

Mariusz Blaszczak, ministre de la Défense, a annoncé que le gouvernement polonais avait donné son accord au plan technique de modernisation (PTM) prévu précédemment dans le cadre du projet d’investissement décennal 2017-2026. Bien que le document soit encore classifié, les autorités polonaises ont fourni quelques informations, dont le montant des investissements prévus, équivalant à 48 milliards de dollars.

Pour l’armée de terre, le PTM accorde une part importante au renforcement des frontières orientales du pays avec la montée en puissance de la 18e division blindée-mécanisée, formée en 2018, à l’est de la Vistule. Cette grande unité, qui a son PC à Siedlce (voïvodie de Mazovie), est constituée actuellement de deux brigades, la 1re brigade blindée « Warsaw », basée à Varsovie, et la 21e brigade de fusiliers « Podhale » de Rzeszów (voïvodie des Basses-Carpates), auxquelles viendra s’ajouter une troisième brigade supplémentaire. La 16e division mécanisée « Pomorska », qui a son PC à Elbląg (voïvodie de Varmie-Mazurie), va également continuer à monter en puissance avec le renforcement de ses trois brigades, toutes les trois basées en Varmie-Mazurie, en l’occurrence la 9e brigade de cavalerie de Braniewo, la 15e brigade mécanisée « Giżycka » de Giżycko et la 20e brigade mécanisée « Bartoszycka » de Bartoszyce. Par ailleurs, un régiment antichar sera constitué dans le passage de Suwalki, la bande de territoire polonais située entre l’enclave russe de Kaliningrad et la Biélorussie, qui constitue, pour l’OTAN, l’unique voie d’accès terrestre aux républiques baltes. La formation de la force de défense territoriale, qui a commencé à être mise en place en 2016, va également se poursuivre dans les années à venir en tant que force de réserve.

En matière d’équipements, tous les programmes en cours ont été confirmés, notamment celui pour le nouveau VCI Borsuk, ainsi que la modernisation de l’artillerie (Regina, Rak et Homar) et l’introduction de nouveaux hélicoptères de combat (Kruk). Les autres programmes importants annoncés par Varsovie portent, pour la marine, sur l’acquisition de trois nouveaux sous-marins et de nouvelles unités de surface (programmes « Orka » et « Miecznik ») et, pour les forces aériennes, de nouveaux chasseurs-bombardiers destinés à remplacer les MiG-29 et Su-22, avec livraisons prévues à partir de 2024 (programme « Harpia »). Tout semble indiquer que les Polonais pourraient opter pour le F-35.

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

Wojska Lądowe

Lire aussi