Le colonel Benoît Ferrand a été nommé commandant du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR). Issu de l’EPIGN et du GIGN dont il fut numéro deux, il succède au général Lionel Lavergne, qui avait un parcours identique. En poste comme commandant de la gendarmerie dans les Bouches-du-Rhône, il a été intronisé le 4 mai au Journal officiel. Il devrait, à terme, commander l’intégralité de la sécurité de l’Élysée, incluant le commandement militaire (commandé encore par un gendarme). La nomination du colonel Ferrand rompt avec l’alternance traditionnelle entre la police et la gendarmerie. Le général Lavergne avait succédé au contrôleur Sophie Hatt, issue de la police.

Publié le

Texte

Jean-Marc Tanguy

Photos

DR

Lire aussi