Omnisys, filiale brésilienne de Thales, va fournir au Brésil des stations radars de surveillance primaires et secondaires de l’espace aérien.

Déployés dans la région frontalière du Centre-Ouest, dans les villes de Ponta Porã, Corumbá et Porto Murtinho, les radars de surveillance commandés par la Commission pour la mise en œuvre du système de contrôle de l’espace aérien (CISCEA) du Brésil viendront renforcer la couverture aérienne de cette région. Ils aideront notamment l’armée de l’air brésilienne à lutter contre le trafic de drogue et d’autres formes de contrebande dans la zone frontalière de la région Centre-Ouest. Les radars seront fabriqués au Brésil dans l’usine Omnisys de São Bernardo do Campo, dans la région métropolitaine de São Paulo. Omnisys a une longue expérience dans le design et la production des radars en bande L de surveillance du trafic aérien. La filiale brésilienne de Thales fournit aussi les services de support technique local (maintenance préventive et corrective, assistance technique sur le terrain, la formation, etc.) afin de garantir un taux élevé de disponibilité des équipements.
Le radar primaire de nouvelle génération LP23SST-NG, à longue portée, est capable de détecter tous les aéronefs, amis ou ennemis. Il est doté d’une fonction d’altimétrie permettant une identification tridimensionnelle précise des cibles, et de contre-mesures électroniques, qui protègent les radars contre les interférences électromagnétiques volontaires ou non. Le radar secondaire RMS970S bénéficie, quant à lui, des dernières avancées technologiques pour répondre de façon optimale aux exigences opérationnelles. L’association des données de ces deux radars est exploitée par le Centre de contrôle de l’espace aérien brésilien (SISCEAB).

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

DR

Lire aussi