Daech compterait encore quelque 15 000 combattants en Syrie et en Irak.

S

elon le commandement de l’opération Inherent Resolve, si « Daech a été capable de se regrouper et de mener des opérations en Irak et en Syrie », c’est en grande partie parce que les forces de sécurité irakiennes et les Forces démocratiques syriennes (FDS) « sont incapables de mener des opérations sur le long terme, d’en conduire plusieurs simultanément ou de sécuriser le terrain...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Alain Rodier

Photos

Photo Centcom

Lire aussi