La nouvelle réforme de l’armée autrichienne fait couler beaucoup d’encre.

En cours d’élaboration par la ministre de la Défense Klaudia Tanner, en poste depuis janvier dernier, la réforme des forces armées autrichiennes alimente les polémiques, car elle s’annonce radicale. « Il n’y aura pas de guerre conventionnelle, dans un avenir prévisible, sur le territoire autrichien. Et donc l’armée n’a pas besoin de s’y préparer » : telle est l’idée de base qui soutient la plus grande réorganisation de l’histoire de l’armée...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Pierre HUSSON

Photos

DR

Lire aussi