La défense belge a sélectionné Saab pour la fourniture d’un nouveau système d’entraînement pour la composante terre.

Remporté au terme d’une évaluation concurrentielle menée sur les terrains de manœuvres belges, le contrat passé entre Saab et le ministère de la Défense belge prévoit la livraison d’un nouveau système d’entraînement pour 2021. Ce contrat de 15 millions d’euros comprend la livraison d’un centre mobile d’entraînement au combat CTC Gamer, qui comporte un système TESS de simulation d’engagement tactique.
Le groupe suédois et la Défense belge n’ont pas détaillé les systèmes acquis. Cependant, le choix belge devrait porter logiquement sur un ensemble de détecteurs individuels reliés au BT47 Small Arms Transmitter (SAT) pour la partie infanterie, sur le système BT46 Mk III et le nouveau Compact Ballistic Laser (CBL) pour la formation sur tourelleau téléopéré, ainsi que sur un simulateur spécifique pour les sections antichars dotées de missiles Spike LR. Associés à des moyens de communication et de contrôle et à un logiciel de suivi et d’analyse de l’exercice, ces systèmes et sous-systèmes permettront d’entraîner simultanément l’équivalent de trois compagnies sur des terrains différents.
Ils pourront également être combinés pour soutenir des exercices tactiques au niveau du bataillon.

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

DR

Lire aussi