L’État islamique a revendiqué pour la première fois une attaque dans le nord du Mozambique, cela après deux ans de nombreuses actions terroristes, qui ont visé la province de Cabo Delgado, située dans la partie septentrionale du pays.

Pas moins de 200 personnes seraient mortes depuis 2017 dans ces attaques, attribuées au groupe djihadiste Ahlu Sunnah wal Jamaa (les Adeptes de la tradition du Prophète), appelé aussi et plus simplement par la population locale Al-Shabab, comme les djihadistes somaliens. Ces attaques visent autant les personnes que les sites sensibles (forces de sécurité, populations civiles, bâtiments publics, marchés, etc.), mais aussi les expatriés (attaque du convoi de l’entreprise américaine Anadarko le 21 février dernier sur la route entre Mocimboa et Palma, notamment), a confirmé une note du ministère français des Affaires étrangères.

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

DR

Lire aussi