Le chef du Pentagone, Patrick Shanahan, a annoncé que le harcèlement sexuel serait dorénavant traité comme un crime par la justice militaire. Selon un rapport du Pentagone, le nombre de cas d’agressions et de crimes sexuels portés à la connaissance des autorités militaires s’est établi à 7 623 l’année dernière, soit une hausse de 13 % par rapport à 2017. C’est toujours dans l’US Marine Corps que le nombre de signalements a augmenté le plus nettement (+ 23 %), tandis qu’il a progressé de 16,6 % dans l’US Army, de 7 % dans l’US Navy et de 4,3 % dans l’US Air Force. Ce même rapport précise que seul un tiers des cas d’agression sexuelle serait déclaré par les victimes et que le nombre réel serait de 20 500 pour l’ensemble des forces armées américaines, où la proportion des femmes est légèrement plus importante, passant de 16,3 % fin 2017 à 16,6 % fin décembre 2018. 

Publié le

Texte

Jean-Pierre HUSSON

Photos

US DoD

Lire aussi