La ministre des Armées a réuni les forces spéciales françaises à Pau le 13 juin au matin, puis a dirigé sur place un comité exécutif sur le terrorisme, dans l’après-midi, avec la communauté des services du ministère. Elle a également prononcé un discours stratégique sur le contre-terrorisme et découvert les derniers matériels des unités du COS. RAIDS était dans son sillage.

C’est par le récit d’une opération menée par les forces spéciales au Mali (voir encadré), qui conserve évidemment ses petits secrets de fabrique, que Florence Parly a commencé sa harangue aux forces spéciales, à Pau, le 13 juin. « Terrorisme, un mot-valise, devenu l’incarnation du mal, que nous devons apprendre à prononcer sans faiblesse, sans complaisance, mais aussi sans généralisation […]. Daech est dispersé, mais Daech est réorganisé, Daech...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Marc Tanguy

Photos

Jean-Marc Tanguy

Lire aussi