Alors que le Liban traverse une grave crise politique, sociale et économique, qui s’est amplifiée avec l’explosion du 4 août dernier qui a ravagé une partie de Beyrouth, le mandat de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) a été prolongé par le Conseil de sécurité de l’ONU pour un an sans amendement, soit jusqu’au 31 août 2021. La nouvelle résolution, approuvée à l’unanimité par les 15 membres du Conseil de sécurité, réduit l’effectif maximum...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Pierre HUSSON

Photos

DR

Lire aussi