Une attaque contre une église protestante du village de Pansi, dans la province de Yagha, dans le nord-est du Burkina Faso, a fait au moins 24 morts parmi la population. Cette région est régulièrement ensanglantée par des violences djihadistes, qui ont fait près de 800 morts depuis 2015, et où cinq militaires burkinabés ont péri récemment dans l’explosion d’un engin artisanal. Les attaques à l’IED se sont multipliées depuis 2018 dans tout le pays, coûtant la vie à une...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Pierre HUSSON

Photos

DR

Lire aussi