À l’occasion de l’exercice Laran 2019, qui s’est tenu dans le centre de l’Italie, la brigade alpine « Taurinense » a déployé des obusiers Mod. 56 de 105/14 mm. Cette pièce d’artillerie légendaire, produite par Oto Melara à plus de 2 700 exemplaires et adoptée par une trentaine de forces armées, avait été retirée du service dans l’armée italienne il y a déjà plusieurs années pour céder la place au mortier lourd français TDA de 120 mm RT-61-120 au sein des unités d’appui-feu des troupes de montagne et aéroportées. La réintroduction dans l’Esercito Italiano (EI) du Mod. 56, dont de nombreux exemplaires sont toujours stockés à Grosseto (Toscane), avait été envisagée en 2016, mais c’est seulement en novembre dernier que les premières pièces rénovées ont été déployées pour un exercice à tir réel. Au total, l’EI devrait remettre en service 25 obusiers Mod. 56, qui iront équiper le 1er régiment d’artillerie basé à Fossano (Piémont),
le 3e régiment d’artillerie de Remanzacco (Frioul-Vénétie Julienne) et le régiment d’artillerie « Voloire » de Vercelli (Piémont). À terme, ces trois régiments disposeront, chacun, d’une batterie de six obusiers de 105/14 mm, alors que les sept pièces restantes iront au régiment d’instruction de l’école d’artillerie de Bracciano (Latium). Pour l’instant, l’EI ne prévoit pas de réintroduire le Mod. 56 au sein de la brigade parachutiste « Folgore ».

Publié le

Lire aussi