Le système MILADE (moyen interarmées de lutte antidrone) n’avance pas assez vite. L’Armée de l’air a donc décidé de mettre le turbo, avec un système alternatif, en attendant le matériel promis. Le 14 Juillet, elle a testé sur l’Arc de triomphe le système Hologarde mis au point par Thales et ADP, pour protéger le défilé militaire et le gouvernement placé à 2 km, en contrebas.
De son côté, la préfecture de police a utilisé le système Boréades de CS, déjà éprouvé lors de précédents grands événements. L’appareillage était implanté dans le jardin des Tuileries. 

Toujours le 14 Juillet, l’Armée de l’air a déployé des fusils antidrones, notamment sur le pont de la Concorde. Protection dont Emmanuel Macron avait déjà bénéficié à Cherbourg. 

Le RAID a aussi récemment signé un accord d’expérimentation avec la société CerbAir,
qui a notamment été retenue pour sécuriser l’aéroport de Roissy contre les vols de drones.

Publié le

Texte

Jean-Marc TANGUY

Photos

Jean-Marc TANGUY

Lire aussi