Le général major Frank van Sprang, chef des opérations de la marine royale néerlandaise, et le général major Marc Thys, commandant de la Composante terre, ont signé récemment un MoU (memorandum of understanding) dans le but d’intensifier la coopération entre les unités de la marine néerlandaise et les unités du Special Operations Regiment belge et ses unités d’appui. 

En réalité, si l’objectif de ce MoU est « d’améliorer des capacités opérationnelles conjointes par une collaboration effective et efficace », comme l’indique le communiqué de la Composante terre, la Belgique s’est tournée vers les Pays-Bas pour développer et renforcer sa capacité amphibie, rejoignant ainsi la première orientation donnée par l’ancien ministre belge de la Défense Steven Vandeput, lors de la signature de la lettre d’intention entre les deux pays sur le renouvellement de la flotte en décembre 2016. « En outre, le corps des Mariniers néerlandais entraînera une ou deux compagnies de para-commandos belges dans le domaine des opérations amphibies », avait expliqué alors l’ancien ministre, en marge de la signature. Depuis plus de 35 ans, la Composante terre et le Korps Mariniers collaborent, mais jusqu’ici aucun texte officiel n’avait été signé. C’est désormais chose faite, avec l’officialisation d’une coopération renforcée avec le Korps Mariniers, qui aligne pas moins de 2 500 hommes, formés et entraînés tant aux opérations amphibies et maritimes qu’aux opérations terrestres expéditionnaires. En revanche, la capacité amphibie de l’armée belge reste limitée. Le Special Forces Group basé à Heverlee possède ses propres nageurs de combat ; les deux bataillons de génie, le 4e et 11e, ont également des plongeurs. La 3e compagnie de combat légère du 4e bataillon de génie d’Amay comprend une composante amphibie, constituée de deux sections de nageurs offensifs et d’une section d’embarcations de type Zodiac ; et le 11e bataillon de génie de Burcht/Zwijndrecht possède sa propre Amphibious Recce Team pour les missions de reconnaissance. 

Publié le

Texte

Jean-Pierre HUSSON

Photos

Defensie NL

Lire aussi