L’armée de l’air qatarie a pris livraison de son premier Rafale, en février dernier, au cours d’une cérémonie à Mérignac.

Conforme au calendrier, cette première livraison fait suite à la signature, en mai 2015, du contrat d’acquisition de 24 Rafale par le Qatar pour équiper ses forces aériennes. Ce premier contrat a été suivi d’un deuxième, en décembre 2017, pour 12 appareils supplémentaires en décembre 2017, portant ainsi à 36 le nombre total de Rafale qui voleront sous les couleurs qataries. Les Rafale destinés à la Qatar Emiri Air Force (QEAF), qui seront les premiers à être dotés du viseur de casque (HMD) israélien Targo II d’Elbit Systems, seront armés de missiles air-air MICA IR, MICA EM (électromagnétique), Meteor à terme, ainsi que de missiles de croisière air-sol SCALP-EG et d’autres armements sol-air (bombes GBU à guidage laser, AASM, etc.). Pour compléter leur équipement, les Rafale qataris sont dotés de la nacelle AN/AAQ-33 Sniper. En vertu des deux contrats signés avec Doha, des pilotes et mécaniciens qataris (environ 200 au total) sont en cours de formation en France ; plusieurs d’entre eux ont assisté à la cérémonie organisée à l’occasion de cette première livraison à Mérignac (près de Bordeaux), en présence du PDG de Dassault Aviation, Éric Trappier, du vice‑Premier ministre du Qatar et ministre d’État chargé de la Défense, Khalid bin Mohamed al-Attiyah, et du commandant en chef de la Qatar Emiri Air Force (QEAF), le général Mubarak al-Khayareen.

Après le Qatar, c’est l’Inde qui devrait recevoir ses premiers Rafale en septembre 2019.

Publié le

Texte

Jean-Pierre Husson

Photos

DR

Lire aussi