Dans l’après-midi du 15 janvier 2019, quatre terroristes somaliens d’Al‑Shabaab armés d’AK-47, de grenades et de ceintures explosives prennent d’assaut un complexe hôtelier à Nairobi, au Kenya. Avant que les forces de sécurité n’interviennent, ils tuent 21 personnes. Lors de l’assaut pour libérer les otages, un Occidental en tenue d’intervention est filmé et photographié par les médias. Très rapidement, il est identifié comme SAS de Sa Majesté. Depuis les années 70, les SAS britanniques sont formés et équipés pour lutter contre le terrorisme. Il nous a paru intéressant de faire le point sur leurs opérations, leur armement et leurs équipements.

Suite au massacre lors de la prise d’otages de Munich en 1972, toutes les polices et forces spéciales occidentales doivent plancher rapidement, à la demande de leurs gouvernements, sur une réponse à cette nouvelle menace sur le territoire national ou à l’étranger par un petit groupe d’individus armés. En Grande-Bretagne, le Premier ministre Edward Heath demande à son ministre de l’Intérieur de lui faire des propositions. Et c’est le régiment SAS qui est désigné comme...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Laurent MELET

Photos

DR

Lire aussi