Au terme du dernier sommet franco-italien, qui s’est tenu à Naples en février dernier, le ministre de la Défense Lorenzo Guerini a confirmé que l’Italie était prête à augmenter sa contribution dans les opérations militaires au Sahel, aux côtés de la France et des pays du G5 Sahel, et qu’elle était en train « d’évaluer les modalités d’une participation italienne à la Task Force Takuba ». Après l’annonce de la Suède, qui porte à quatre le nombre de pays engagés...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Pierre HUSSON

Photos

DR

Lire aussi