L’opération Barkhane a reçu un renfort de 400 hommes supplémentaires en février ; en plus des 220 déjà inscrits en janvier, en provenance de Côte d’Ivoire. La nature et la provenance de cette deuxième vague de renfort n’ont pas été précisées. Par contre, ils disposeront d’un surcroît de véhicules : une trentaine de VBL, une trentaine de véhicules blindés lourds, une vingtaine de véhicules logistiques.

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Marc TANGUY

Photos

EMA

Lire aussi