Le 31 décembre 2019, la Special Purpose Marine Air Ground Task Force – Crisis Response – Central Command (SPMAGTF-CR-CC) a été déployée en urgence en Irak afin de sécuriser l’ambassade des États-Unis à Bagdad seulement quelques heures après l’attaque perpétrée par des factions paramilitaires pro-iraniennes. Sa mission : assurer coûte que coûte la défense de ce bastion US en cas de nouvelles provocations des miliciens du mouvement Hachd al-Chaabi.

Dès le début de l’attaque de l’ambassade, quelques heures avant le réveillon de la Saint-Sylvestre, la SPMAGTF-CR-CC est placée en état d’alerte générale.
La situation sur place a très vite dégénéré et le risque que des manifestants pénètrent dans l’enceinte sécurisée de l’ambassade est important. Plusieurs bâtiments et postes de sécurité ont été incendiés par des cocktails Molotov ou dégradés par des jets de pierres.

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Alexandre ALATI

Photos

Alexandre ALATI, DR

Lire aussi