La construction du premier des quatre futurs bâtiments ravitailleurs de forces (BRF) de la Marine Nationale va démarrer.

Les Chantiers de l’Atlantique ont signé un contrat de sous-traitance avec le groupe italien Fincantieri pour la réalisation de sections de coques destinées aux quatre futurs bâtiments ravitailleurs de forces (BRF) de la Marine nationale. Dans le cadre de cet accord, le chantier Fincantieri de Castellammare di Stabia, près de Naples, produira la partie avant de chaque navire.

Les sections seront ensuite remorquées à Saint-Nazaire, où elles seront assemblées aux parties arrière, produites en France.

Les Chantiers de l’Atlantique assureront l’armement et l’intégration de l’ensemble, puis les essais des BRF, en partenariat avec Naval Group, en charge du système de combat de ces navires. La production du premier BRF doit démarrer début 2020 à Castellammare di Stabia ; Saint-Nazaire devant mettre en chantier la partie arrière l’été prochain. La section italienne sera remorquée à Saint-Nazaire en 2021 puis soudée à la section française.

Le premier BRF sera livré à la Marine nationale fin 2022.

Affichant des dimensions de 194 m de long et une largeur de 27,4 m, pour une masse de 31 000 tonnes à pleine charge, les BRF seront les plus lourdes unités de la flotte française après le porte-avions Charles-de-Gaulle.

Publié le

Texte

Jean-Pierre HUSSON

Lire aussi