De la Syrie au Haut-Karabakh, de l’Irak à la Libye, en passant par Chypre, jamais l’armée turque n’a été autant engagée hors de ses frontières. Aujourd’hui, la politique étrangère du président Erdoğan s’appuie ainsi sur ses forces armées pour peser de tout son poids sur l’échiquier mondial, dans le cadre duquel la Kara Kuvvetleri, l’armée de terre, joue un rôle de tout premier plan.

La Kara Kuvvetleri, l’armée de terre, occupe une place de toute première importance au sein des Türk Silahlı Kuvvetleri (TSK), les forces armées turques. Engagée massivement dans diverses opérations extérieures, elle a remporté récemment d’indéniables succès opérationnels, malgré les contrecoups de la tentative de putsch du 15 juillet 2016 qui a entraîné le limogeage ou la mise à la retraite anticipée de 40 % environ de ses généraux (voir RAIDS n° 413).

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Pierre HUSSON

Photos

Turkish MoD, Al-Monitor, Hurriyet, Daily Sabah

Lire aussi