L’armée de Terre devait à la fois remplacer ses vieux FR-F2 et les HK417 acquis pour l’Afghanistan (puis sortis de la circulation, avant d’être réintroduits il y a quelques années au Sahel). Seulement, comme pour les pistolets, c’est tout l’environnement qui a été acquis, et pour un fusil de sniper, la lunette thermique peut valoir jusqu’à 10 fois le prix du fusil. C’est donc bien la première qui a été choisie, et non l’arme elle-même. C’est le belge OIP...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Marc TANGUY

Photos

DR

Lire aussi