Le feuilleton du poids lourd des forces spéciales (PLFS) d’Arquus continue. Les 25 véhicules au standard 1 acceptés par la DGA et livrés aux unités du COS ont fait l’objet de longues expérimentations. Un interlocuteur dans les forces spéciales explique que la consommation de carburant et une autonomie réduite ne sont, pour le moment, pas compatibles avec les missions endurantes et de ravitaillement que doit tenir le PLFS. Ces points brident manifestement le début de carrière...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Marc TANGUY

Photos

DR

Lire aussi