Cet article est la suite de celui publié dans RAIDS n° 410, sur un premier bilan de l’intervention russe en Syrie. Après avoir analysé l’importance de la dissuasion nucléaire, de l’aéronavale, du contrôle de zone, de la masse, des stocks et des réserves, et rappelé le rôle fondamental des moyens civils de projection par mer et par air, ainsi que la contribution essentielle de ce conflit dans l’aguerrissement des troupes, RAIDS complète ce retex avec quatre autres thèmes d’importance.

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Marc CHASSILLAN

Photos

Ministère de la Défense russe, DoD, Kale-Baykar et TAI, Ministère de la Défense Turc, ANP, Nexter/Krauss-Maffei Wegmann)

Lire aussi