Comme tous les pays membres de l’OTAN, le royaume du Danemark dispose d’une force d’opérations spéciales, le Jægerkorpset (JGK) généralement désigné par les Anglo-Saxons comme le Jaeger Corps. Peu dotée en effectifs, à l’image des forces armées de ce pays, cette unité n’en est pas moins d’une redoutable efficacité, fruit d’une sélection impitoyable qui élimine 90 % des postulants et d’une formation longue et très diversifiée.

En 1785, sous le règne du roi Christian VII, le Danemark, alors entouré de puissances hostiles (Suède, Prusse et Angleterre), se dota d’un corps d’infanterie légère qui prit le nom de « Jaeger Korps du Seeland », chargé d’assurer la défense du cœur du royaume. Le Seeland, situé entre la péninsule du Jutland et la Suède, est la plus grande île du Danemark, celle où se situe sa capitale, Copenhague. C’est là, au sein de cette très ancienne unité, que l’actuel...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Michel VIAL

Photos

DR

Lire aussi