Le ministère des Armées a officiellement lancé le programme Archange, un lot de trois avions destinés à remplacer les deux actuels C-160G Gabriel. Ces derniers se sont rendus indispensables depuis 1989, dans la lutte contre les menaces asymétriques, mais aussi contre des adversaires mieux équipés (Russie notamment), qui représentent l’essentiel de leur activité actuelle. 

L’Archange sera fondé sur un Falcon 8X de Dassault Aviation, qui se chargera de l’intégration de la charge unique de guerre électronique développée par Thales sur crédits du ministère des Armées. 

Le recours à un jet d’affaires permet un système plus compact, volant plus rapidement, donc également plus à même d’échapper à certaines menaces et d’arriver plus rapidement sur sa zone de travail. Dassault Aviation possède une expertise forte des avions de mission, notamment en surveillance maritime (Gardian et Falcon 50M de la Marine, Guardian des Coast Guards américains, Falcon 2000 japonais, demain Albatros pour la Marine), mais aussi d’appareils de guerre électronique comme ceux fournis à la Corée du Sud, avec une électronique américaine. 

Les avions seront exploités à partir de 2025 (pour faire la soudure avec le Gabriel) par l’escadron électronique 1/54 « Dunkerque » d’Évreux. 

Publié le

Texte

Jean-Marc TANGUY

Lire aussi