Deux touristes français enlevés le 1er mai au Bénin, ainsi qu’une Américaine et une Sud-Coréenne ont été libérés dans la nuit du 9 au 10 mai par une opération de la Task Force Sabre, entre Ouagadougou et la frontière malienne. L’opération a été lancée suite à un renseignement d’opportunité et a permis de préserver la vie des otages ; les Français pensaient, au déclenchement, n’avoir à libérer que deux hommes.

Deux opérateurs du Commando Hubert ont été mortellement blessés dans la fusillade : le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello. L’opération aura mobilisé des moyens ISR américain et français, ainsi que plusieurs hélicoptères de la TF Sabre, et au moins un groupe action du Commando Hubert. Ces deux morts s’ajoutent aux cinq commandos qui ont perdu la vie au Sahel depuis 2013 : deux du CPA 10, deux du 4e RHFS, un du 1er RPIMa.

MT Alain Bertoncello

Le maître Alain Bertoncello, né en 1991, est entré dans la Marine nationale comme maistrancier le 14 février 2011. L’année suivante, il devint fusilier marin et réussit le stage commando dans la foulée. Après cinq ans au Commando Jaubert à Lorient, il obtint le brevet de nageur de combat et rallia le Commando Hubert en juillet 2017.

Il a servi aux Seychelles au sein d’une équipe de protection embarquée, au Qatar, au Levant et au Sahel, où il était déployé depuis le 30 mars. Il cumulait plus de sept ans de service au sein de la Marine nationale. Il était titulaire d’une citation à l’ordre du régiment avec attribution de la médaille d’or de la Défense nationale et était décoré de la médaille d’Outre-Mer pour le Moyen-Orient ainsi que de la médaille d’argent de la Défense nationale.

MT Cédric de Pierrepont

Le maître Cédric de Pierrepont, né en 1986, est entré dans la Marine nationale en 2004. Un an plus tard, il devint fusilier marin, terminant major de son brevet élémentaire, sur 47 candidats. Un an et demi plus tard, il réussit déjà le très sélectif stage commando (STAC). Il servit d’abord au Commando de Penfentenyo, spécialisé dans le renseignement, et gagna ses galons de second-maître, et son brevet d’aptitude technique fusilier marin-commando.

En août 2012, il réussit le cours de nageur de combat à Saint-Mandrier, puis rallia le Commando Hubert voisin. Il y était chef de groupe commando depuis le 1er avril 2018. Le maître Cédric de Pierrepont a servi en Méditerranée, au Levant et au Sahel, où il était déployé depuis le 30 mars, il était donc à mi-mandat. Cet officier marinier était titulaire de quatre citations (à l’ordre du régiment, de la brigade et de la division) avec attribution de la croix de la Valeur militaire et d’une citation à l’ordre de la brigade avec attribution de la médaille d’or de la Défense nationale.

Publié le

Texte

Jean-Marc Tanguy

Photos

DR

Lire aussi