L’instabilité mondiale et l’avènement de la guerre hybride ont conduit la République tchèque à réorganiser ses forces armées – notamment son armée de terre – afin de leur permettre non seulement de protéger les frontières nationales, mais aussi de coopérer pleinement aux opérations internationales placées sous l’égide de l’OTAN, de l’ONU ou de l’UE.

Depuis la publication du Livre blanc de la Défense en 2013, les Pozemní síly Armády České Republiky ou PozS AČR (littéralement, les forces terrestres de la République tchèque) ont fait des pas de géant dans la voie de la modernisation, même si un certain nombre de leurs équipements lourds datent de la période de l’armée populaire tchécoslovaque dont elles tirent leurs origines 1. Ainsi, le parc blindé-mécanisé repose sur un peu plus d’une centaine de chars T-72M1...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Jean-Pierre HUSSON

Photos

Ministère de la Défense Tchèque, DR

Lire aussi