« Nous ne serons limités à aucune géographie spécifique pour défendre notre sécurité et nos intérêts vitaux, si quelqu’un veut les menacer », a déclaré récemment le général Hossein Salami, le chef des Gardiens de la révolution islamique, dès qu’il a appris que le président américain sortant envisageait de frapper l’Iran. En effet, selon le New York Times, Donald Trump aurait demandé à ses conseillers militaires s’ils avaient des options pour attaquer le...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Photos

Irna

Lire aussi