Le salon polonais MSPO s’est tenu du 3 au 6 septembre dernier, à Kielce, dans un contexte géopolitique mouvant, en raison essentiellement de la perception régionale de la menace russe. Cette perception se traduit par des opérations de « réassurance » de l’OTAN sur le flanc est de l’Alliance où la trouée de Suwałki 1 a remplacé celle de Fulda, par des manoeuvres diplomatiques sur le conflit qui déchire la voisine ukrainienne, et par l’inflexion stratégique prise par les pays scandinaves et baltes qui, tous, réévaluent leurs potentiels militaires à la hausse.

 C’est un sentiment d’insécurité, vivement ressenti en Pologne, qui a poussé Varsovie vers les États-Unis non seulement pour s’approvisionner en systèmes d’armes sensibles 2, mais aussi pour accueillir sur son sol des unités américaines possiblement transférées d’Allemagne. 

L’armée américaine a d’ailleurs prévu de mener en 2020 l’exercice géant Defender...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Marc CHASSILLAN

Photos

Philippe DUFOUR

Lire aussi