Le 12 janvier, la 11e brigade parachutiste a contrôlé sa réactivité avec l’exercice Vent d’Autan, un déclenchement de la QRF TAP (quick reaction force de troupes aéroportées), le coeur de l’échelon national d’urgence (ENU, ex-Guépard). Cette force de réaction rapide compte 650 parachutistes et est armée en permanence. Elle doit pouvoir se déployer entre 12 et 48 heures au plus tard. Parmi les quelques exemples, le déploiement du 3e RPIMa au lendemain des attentats de...

La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter

Publié le

Texte

Photos

35e RAP

Lire aussi